Bonança sous l'eau

les intempéries de cette semaine ont laissé des traces sur notre site.

Toute l'équipe s'est mobilisée pour le remettre en état et mettre à terre les bateaux que les eaux tempétueuses avaient bloqués sous le ponton.

la vie reprends son cours et Bonança est redevenu Bonança.

 

LE Mar i Munt navigue

Ce Mercredi , les adhérents de l’association Bonança se sont rassemblés pour mettre la Mar y Munt à l’eau.

     Après quelques poussettes musclées, elle a glissé dans l’étang.

     Alain et Edouard en ont profité pour faire un tour sous les regards envieux des copains.

     La balade s’est déroulée sans incident, pas de voie d’eau, moteur impeccable.

     Au retour elle est venu embellir notre ponton pour un repos bien mérité.

 

 

   C.Gil

TOUJOURS PLUS HAUT

 

Comme tous les étés, au mois d'août, Françoise et Christian Gill, Joan Francès, Michel Salaün, ont navigué et fait naviguer des vacancier sur le lac de Matemale.

 

Cette année c'est avec la barque "Samarcande" prêtée pour l'occasion à notre association par l'atelier départemental des barques de Paulilles, le Llagut "la barraca" habitué des lieux étant en réfection, que cette belle navigation s'est déroulée. En un jour et demi nous avons permis à une centaine de personnes adultes et enfants de glisser sur ce lac à 1500 mètres d'altitude, face à la station des Angles.

Une belle aventure qui scelle un partenariat entre l'association Bonança et les communes des Angles et Matemale qui fournissent le bois de la forêt de la Matte pour l'entretien des Barques

Bonança aux 20 ans de Bouillouses

 

Voilà 20 ans, le Département des Pyrénées Orientales décidait de gérer l'accès d'été au site des Bouillouses. Ce site naturel classé, était envahi durant cette période par de nombreuse voitures, jusqu'à 1500 passages vérifiés le 15 août.

Problème de pollution, mais aussi de sécurité sur cette route d'accès étroite, le département a décidé de réguler l'accès. Un parking réalisé au pla des aveillans à mi chemin, des navettes bus, un accueil, des sanitaires écologiques, des sentiers thématiques balisés, des animations nature diverses, ont permis d'atteindre l'objectif visé. Ils sont plus de 50 000 à visiter ce site, mais dans d'autres conditions de confort, de sécurité, de moins de pollution de ce merveilleux site naturel.

l'association Bonança représentée par Christian Petit, Michel Salaün, Joan Francès, en partenariat avec l'équipe de l'atelier des barques de Paulilles, se sont relayés pour permettre aux vacanciers de goûter aux plaisirs de la voile laine sur le lac des Bouillouses, à 2000 mètres d'altitude, avec un superbe point de vue sur les Pics Pérics et le Carlit.

l'association de "llaguts de rems" (barques catalanes à rames) de Banyuls sur Mer était présente faisant découvrir la joie de la rame.

En route pour Cadaquès, le sardinal « AA » a du rebrousser chemin pour cause d’avarie légère et a regagné le Barcarès, balloté par une généreuse houle

 

La trobada de Cadaquès était programmée pour le samedi 24 août 2019, avec la veille une pause au port de Cerbère pour fêter les 30 ans de » l’Arjau », l’association qui fait naviguer le sardinal « le Porthos ».

 

Du Barcarès à Cerbère, le AA a navigué en compagnie des barques « Flor de Sorral » et « el Barcarès » de l’association des barques catalanes du Barcarès.

 

Dans la baie de Paulilles, baignade et pause casse-croute dont les excellents escargots à la catalane cuisinés par Christian

 

Arrivés à 17 h à Cerbère, amourage sur la plage, et accueil de Christophe Dimur de l’Arjau. Belle soirée autour d’un méchoui, d’habaneras et d’un crémat. Nuit un peu spartiate au gymnase ou sur le pont du AA.

 

 

Samedi 24, départ matinal vers Cadaquès et le passage du Cap Creus, une première pour notre coéquipier et ami Gérard. Comme le prévoit notre tradition « Bonancienne », lors du premier passage du Cap Creus, l’impétrant prend la barre et interprète la danse de Creu.

 

Notre moteur commence à ratatouiller pour presque s'arrêter, repart pour quelques tours… Nous décidons à regret de revenir à Cerbère. Déception pour Gérard, qui s’était entraîné toute la nuit pour une danse parfaite, mais qui avec plaisir a pris la barre.

 

 

Arrivés au port, Robert démonte ce qu’il y a à démonter, et le moteur redémarre apparemment dans de bonnes dispositions.

 

 

15 h 00 trop tard pour repartir vers Cadaquès, nous ne pourrons participer à la trobada. L’équipage décide de rentrer sur Port Barcarès. Le moteur le long du retour redevient capricieux, la forte houle entre Cerbère et Torreilles, pimente la navigation.

 

 

La mer se calme. Nous arrivons à bon port à 19 h, accueillis par Françoise et une bonne bière fraîche

 

A part ces péripéties, nous avons passé d'excellents moments partagés avec les amis du Barcarès, de Cerbère, et des autres ports de la côte catalane et ramené de belles images.

 

LE AA EST PRET A HISSER SA VOILE

Durant l’hiver, les barques catalanes hibernent dans les ports de la côte catalane. Notre sardinal, le AA a passé l’hiver à la Coudalère. Après l’hivernage, vient le temps du carénage. Les bateaux grutés hors de l’eau, posés sur la terre ferme, maintenus par les bers de calage, sont entièrement revisités. Nettoyage général, mise en peinture, vérification des cordages, bouts d’amarrage, démâtage et remâtage, nourrissage à huile de lin du mât et des antennes, vérification de la voile et réparation si besoin, révision du moteur des batteries et de la pompe de cale, refixage du lestage, puis passage de l’antifouling et remise à l’eau.

Si mâtage et remâtage ont été exécutés par les services du port de Leucate, le carénage du AA a été réalisée à la zone technique du Barcarès. IL aura fallu trois jours à l’équipe active de Bonança pour accomplir cette tâche incontournable tous les ans.

 

Beau comme un sous neuf, le AA a regagné son emplacement à la coudalère. Vous le verrez surement voile au vent sur l’étang ou la mer dès la mi avril.